A partir de ce mercredi 24 juin 2015 et jusqu’à demain, auront lieu les quarts de finale de l’euro féminin de basket. La lutte pour accéder au dernier carré s’annonce rude puisque une place pour les Jeux olympiques de Rio est en jeu. La France est de la partie et devra faire face à la Russie. Pour l’occasion Le Plus vous offre une analyse des quatre affiches de ces quarts de finale.

Avant de continuer, notons les équipes favorites telles que l’Espagne championne d’Europe en titre et la France deuxième de la dernière édition. Notons la présence de la Turquie, de la Russie, la Biélorussie, la Serbie répond également présente, et le Monténégro est présent pour la deuxième fois de son histoire en quarts de finale. Enfin La Lituanie signe son retour en quarts de finale après sa déconvenue de 2013. En revanche notons les absences de la République Tchèque et de la Suède quart de finalistes il y a deux ans.

France (N°4 au classement FIBA) – Russie (N°5 au classement FIBA)

C’est l’affiche de ces quarts de finale. Françaises et Russes se retrouvent pour la première fois depuis 3 ans et la demi-finale des Jeux Olympiques de Londres victorieuse pour la France. Cette fois-ci, c’est en quarts de finale de l’eurobasket que les deux équipes se défieront. Cependant l’équipe de France emmenée par Sandrine Gruda (meilleure joueuse française de la compétition) devra livrer un énorme match qui, par ailleurs s’annonce équilibré. En effet sur l’ensemble de la compétition la Russie possède la quatrième défense, la France est cinquième. Tandis que l’attaque Russe est sixième, les tricolores ont elles la huitième attaque de la compétition. En revanche le point faible des Françaises est le rebond, 85 rebonds offensifs (10e) et 183 rebonds défensifs (8e). De surcroît la Russie excelle dans ce domaine avec 93 rebonds offensifs (2e) et 200 rebonds défensifs (1er) cumulés depuis le début du tournoi autant dire que ce sera l’une des clés de ce match. Du côté des joueuses, la France pourra compter sur Céline Dumerc qui cumule 40.9 % de réussite à 3 points, mais également sur Sandrine Gruda, efficace au rebond, ou encore Isabelle Yacoubou. Côté russe, il va falloir garder à l’œil Epiphany Prince, meilleure joueuse russe de la compétition, mais également Irina Osipova meilleure passeuse côté slave, ou encore Maria Vadeeva meilleure marqueuse à deux points chez les Russes.

Turquie (N°11 au classement FIBA) – Serbie (N°17 au classement FIBA)

SITgiQxwqkOhwN7L679RLg

La Turquie n’aura pas la partie facile face à la Serbie quatrième de l’édition 2013 (Photo FIBA.com)

Sortie première du groupe E, la Turquie s’assure ainsi une partie de tableau plus ouverte face à la Serbie. Mais gare aux apparences, la Serbie troisième attaque du tournoi devra faire face à l’impressionnante défense turque (51.4 points encaissés par match) et son pivot Lara Sanders, meilleure marqueuse turque depuis le début du tournoi. Côté serbe, la tâche s’annonce compliquée puisque la défense est l’un des points faibles de l’équipe (71,6 points encaissés en moyenne) tout comme le rebond (12e de la compétition). Mais les Slaves pourront compter sur Sonja Petrovic 13,6 points de moyenne, 36 rebonds. Un match qui s’annonce donc serré.

Lituanie (N°25 au classement FIBA) – Biélorussie (N°9 au classement FIBA)

yXZsPNp2rEeAtMatqR9t2A

La Lituanie ne part pas souveraine face à la Biélorussie (Photo FIBA.com)

Là encore le match s’annonce équilibré entre les quatrième (Lituanie) et cinquième (Biélorussie) attaques du championnat. Mais les Biélorusses possèdent un avantage non-négligeable par rapport à la Lituanie, la défense. En effet avec 21 tirs bloqués et 184 rebonds défensifs les Slaves ont un argument de poids face des Lituaniennes particulièrement portées vers l’avant. Avec 71.4 points de moyenne les Baltes sont la quatrième attaque du tournoi et s’illustrent aux rebonds offensifs (6e). Un match qui s’annonce là encore intéressant.

Espagne (Championne d’Europe, N°3 classement FIBA) – Monténégro (N°33 classement FIBA)

laxr2GE24EyBhWYkhwxyZg

L’Espagne ne devra pas prendre à la légère le Monténégro. (Photo FIBA.com)

Sortie première de son groupe à l’issue du deuxième tour, l’Espagne, championne d’Europe en titre, s’assure un quart de finale en apparence simple face au Monténégro. L’équipe ibérique, première attaque de ce championnat d’Europe fera face à une équipe slave qui est onzième défense et neuvième attaque du tournoi. Mais le Monténégro peut tout de même rivaliser avec l’Espagne, notamment dans le domaine des rebonds où l’équipe pourra compter sur son pivot Angellica Robinson experte dans son domaine. L’Espagne part donc favorite mais gare aux apparences. Par ailleurs, en cas de victoire de l’Espagne et de la France, ces deux nations se retrouveraient en demi-finale.

Plusieurs matchs intéressants au programme de ces quarts de finale avec pour chaque équipe le même objectif, aller jusqu’en finale pour espérer décrocher la seule place qualificative pour les prochains Jeux Olympiques de Rio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.