L’association des Maires de France (AMF) va lancer la semaine prochaine à Marseille « un grand appel à une relance des libertés locales et une relance de la décentralisation » a annoncé son président François Baroin, lors d’une interview sur RTL ce matin.

Ce rassemblement, avec l’Assemblée des départements de France et l’association des Régions de France, vise à « se mettre en situation de créer les conditions d’un regain d’engagement » a ajouté le Maire LR de Troyes.

Ces derniers mois, de plus en plus de maires de petites communes rendent les clés de leur mairie, usés par la fonction. Selon François Barroin, « on peut dire qu’on est de l’ordre de 1 500 maires » qui ont quitté leur poste depuis le début de la mandature en 2014. Baisse des dotations, suppression de la taxe d’habitation, réforme territoriale… les raisons de la rupture sont nombreuses.

« Le mouvement de recentralisation de ce pouvoir (…) est un mouvement qui épuise des gens de bonne volonté et c’est une certaine idée de la France qui est en train de s’éloigner de nous » a déclaré François Baroin.

Malgré un accueil cordial lors du congrès des Maires de France en 2017, les relations d’Emmanuel Macron avec les maires de Frances sont compliquées. Le président de l’AMF a évoqué sur RTL « un dialogue de sourd », ajoutant « On est allé de déceptions en déceptions ».

Article réalisé dans le cadre de la formation au Centre de Formation des Journalistes (CFJ)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.