Il vient tout juste de fermer ses portes. Durant 15 jours, les projecteurs du monde entier se sont concentrés sur les Internationaux de France de Roland Garros, Le Plus y était pour la première fois. Flash-Back.

Un peu d’histoire

Les Internationaux de France de Roland Garros sont considéré comme le second plus prestigieux tournoi de tennis au monde, après Wimbledon. Il est né officiellement en 1925, lorsque le Championnat de France décide de s’ouvrir aux joueurs étrangers. A l’époque, Roland Garros n’existait pas encore.

Les tournois se jouaient sur les terrains parisiens du Stade Français et du Racing Club de France. Il faudra attendre la finale de la Coupe Davis de 1928, en France, pour que le pays décide de se doter d’un stade parisien assez grand pour accueillir le public très nombreux. C’est la naissance des installations actuelles Porte d’Auteuil.

Construit en 9 mois, il sera baptisé « Roland Garros » en hommage à un aviateur français passionné de tennis.

Une préparation minutieuse

Quelques jours avant le début officiel du tournoi (pendant les phrases de qualifications), notre équipe a pu arpenter les allées du site. L’envers du décors est impressionnant. Des dizaines de car-régies pour retransmettre en direct dans le monde entier les échanges des stars internationales. Roland Garros est l’événement tennistique qui bénéficie de la plus large audience à travers la planète.

Le stade est en transformation, il y a quelques semaines a été décidé officiellement de la construction d’un toit couvrant le Court Philippe-Chatrier afin de ne plus être tributaire de la météo, souvent capricieuse.

Sur le site, la logistique est impressionnante : livraison des accessoires pour les boutiques, approvisionnement des buvettes, nettoyage des sièges, de la terrasse France Télévision, formation des ramasseurs de balles, des hôtesses et des hôtes… En tout c’est près d’un millier de personne qui est mobilisé pour la préparation du tournoi.

La sélection est longue, nous sommes près de 400 a être retenu comme ramasseurs de balles pour le Tournoi. Cela fait plusieurs mois que nous nous préparons.

Une ferveur indescriptible

IMG_5004Pour notre équipe, c’est la première fois que nous mettons les pieds dans
un stade de tennis. Semaine comme week-end, les tribunes sont pleines, les lunettes de soleil de sortie. Nous faisons la rencontre de Maxime, 19 ans, il est étudiant près de Marseille, venu spécialement pour voir jouer JW Tsonga.

C’est mon idole. La dernière fois que je l’ai vu c’était à Monte-Carlo. Mes parents m’ont payé un billet pour venir le voir à Paris. Heureusement qu’il joue aujourd’hui.

Coté terrain, c’est la déception pour Maxime, Jo-Wilfried Tsonga a été éliminé dès le premier tour de Roland-Garros par le 91ème joueur mondial, l’Argentin Renzo Olivo.

A suivre…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.